> Les Lieux de Mémoire dans les Cotes-du-Nord
Repères
11 ans après
par Amédée PERROT
et Alain PRIGENT

Amédée PERROT

Alain PRIGENT

Le volume que l'on va lire constitue le 11ème numéro des Cahiers de la Résistance Populaire qu'édite le "Comité pour l'Etude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord".
Rappelons ici, près de onze ans après la parution du Cahier numéro 1 (en novembre 1994) les raisons qui ont conduit alors de nombreux anciens Résistants FTP, en cheville avec un groupe de leurs amis de la génération suivante, à mettre en chantier un tel travail de recherche et de publication.
Il s'agissait, à l'occasion du 50ème anniversaire de la Libération, de mettre en évidence ce qui était trop souvent minimisé, voire passé sous silence : le rôle décisif joué par le peuple lui-même, par la Résistance intérieure, par le Front National de Lutte pour l'indépendance de la France, par les Francs Tireurs et Partisans, cette armée populaire qui allait constituer dans la dernière phase de la guerre, l'essentiel des Forces Françaises de l'intérieur. Pour qu'au devoir de mémoire s'ajoutât le devoir de vérité, la démarche mise en oeuvre fut celle de la collecte de témoignages et de documents alliés à des travaux de recherche menés par Alain PRIGENT à partir des fonds existant aux Archives départementales.
Fondamentalement, il s'agit d'écrire l'histoire de la Résistance populaire avec tous ceux et toutes celles qui en furent les artisans souvent obscurs, modestes, effacés, mais combien efficaces ! Nous allons donc nous mettre tous au travail, nous les "Anciens", avec nos jeunes camarades avides de connaître la vérité - toute la vérité - et de la transmettre.
Onze ans après, le coup d'oeil dans le rétroviseur permet de dire que la tâche accomplie a tenu les engagements pris au départ. Le succès de la diffusion des Cahiers de la Résistance ne s'est jamais démenti (entre 1200 et 2000 exemplaires diffusés par les membres de notre association selon les numéros) et ainsi tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de la Résistance dans le département ont sous la main une somme d'études et de documents jusqu'alors inédits.

INDISPENSABLES LIEUX DE MEMOIRE

Ce onzième cahier consigne le recensement des Lieux de Mémoire présents dans le département. On n'insultera pas la modestie de Serge TILLY en le remerciant pour ce travail méthodique, opiniâtre, patient, méticuleux.
De toute évidence un travail jamais entrepris à cette échelle et avec une telle précision. Loin d'être, un simple répertoire des stèles, plaques, sépultures, monuments commémoratifs... (ce qui ne serait déjà pas si mal...) l'ouvrage fournit pour chaque cas informations et commentaires sur les hommes et les femmes victimes des nazis et/ou de leurs affidés français.
Dans de nombreux pays, jusqu'en des temps pas si anciens, pour aider le voyageur à poursuivre son chemin dans des espaces dépourvus de repères naturels suffisants, la coutume était d'amonceler des tas de pierres devenant les repères à partir desquels s'orienter.
Quand continuent d'apparaître périodiquement "révisionnistes" ou "négationnistes" de tout poil qui s'acharnent à réécrire l'histoire de la lutte contre le fascisme allemand et français durant la Seconde guerre mondiale, allant jusqu'à nier le génocide des Juifs, voire l'existence même des camps de concentration, quand la phrase de Bertold BRECHT : "Le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde" reste de pleine actualité en France et en Europe, l'ouvrage que l'on va lire nous indique ces repères, rappels à la mémoire de ceux et de celles qui n'ont jamais désespéré pour que nous puissions vivre libres.


Pour le Comité pour l'Etude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord
Alain PRIGENT, secrétaire
Amédée PERROT, secrétaire adjoint