> Les Lieux de Mémoire dans les Cotes-du-Nord
Des dates ... Des évènements ...
Des victimes...
 

Cette chronologie de la martyrologie n'a aucune prétention à l'exhaustivité.
Nos lecteurs pourront se reporter aux Cahiers de la Résistance édités par notre Comité pour compléter la chronologie globale de la Résistance dans les Côtes-du-Nord (faits militaires, sociaux, politiques, économiques...).


1939

2 septembre 1939 : déclaration de la guerre à l'Allemagne, mobilisation.


1940

 

18 juin 1940 : appel du Général Charles de GAULLE depuis Londres à la BBC.
en savoir plus

18 juin 1940 : les Allemands entrent dans Rennes et pénètrent très rapidement dans le reste de la Bretagne, ils prennent possession de presque tous les grands édifices publics ou privés.

22 juin 1940 : Jean LE BRUN, né le 9 juin 1919 à Louargat, prisonnier de guerre est abattu à Loudéac par les Allemands en tentant de s'évader d'un camp d'internement, il est certainement le premier costarmoricain tué dans le département.
en savoir plus

5 décembre 1940 : Ange DUBREUIL, né le 28 janvier 1914 à Dinan, marin de commerce, arrêté à Dinan le 8 août 1940 à la suite d'une bagarre avec un soldat allemand, condamné à mort le 13 septembre 1940, fusillé à Langueux, premier fusillé du département, mort en criant "Vive la France". Une rue de Dinan porte son nom.

28 décembre 1940 : neuf membres du groupe de Résistance "Roger BARBE" sont arrêtés à Lannion. Ils sont des pionniers. Deux d'entre eux Roger BARBE et Maurice ROBERT seront fusillés.
en savoir plus


1941

 

12 mai 1941 : André GUEZIEC, résistant de Trémel est fusillé à la caserne Fautras à Brest dans le Finistère.
en savoir plus

4 octobre 1941 : Roger BARBE, résistant de Lannion est fusillé au camp militaire de La Maltière en Saint-Jacques-de-la-Lande près de Rennes en Ille-et-Vilaine.
en savoir plus

10 décembre 1941 : Joseph THORAVAL originaire de Lanrivain et Louis STEPHAN originaire de Calac, deux résistants sont fusillés au Mont-Valérien en Suresnes dans la Seine.
en savoir plus

22 décembre 1941 : Maurice ROBERT, résistant du groupe " Roger BARBE " de Lannion est fusillé au Mont-Valérien en Suresnes dans la Seine.
en savoir plus


1942

 

mars 1942 : institution de la relève.

17 avril 1942 : Yves KERMEN, résistant originaire de Callac est fusillé au Mont-Valérien en Suresnes dans la Seine.
en savoir plus

1er juin 1942 : Jean LE DANTEC, résistant originaire de Lannion est fusillé au Mont-Valérien en Suresnes dans la Seine.
en savoir plus

1er août 1942 : Eric PETERS, résistant ayant des attaches à l'Ile-de-Bréhat est fusillé au Mont-Valérien en Suresnes dans la Seine.
en savoir plus

18 juillet 1942 : Francis SYLVESTRE originaire de Saint-Brieuc et Désiré HERVE originaire de Gommenec'h , deux résistants sont fusillés à Saint-Lô dans la Manche.
en savoir plus


1943

 

23 janvier 1943 : vingt neuf personnes soupçonnées d'activité communiste ou gaulliste sont arrêtées.

16 février 1943 : institution du STO Service du Travail Obligatoire.

5 avril 1943 : vingt et un jeunes gens complices compris de Saint-Quay-Portrieux sont arrêtés alors qu'ils tentaient de rejoindre l'Angleterre à bord d'une embarcation "Le Viking", treize disparaîtront dans les camps de concentration en Allemagne.
en savoir plus

15 avril 1943 : Marcel BREGEON est assassiné par les Allemands au 74 boulevard Charner à Saint-Brieuc (carrefour de La Croix-Mathias).

du 5 août au 25 août 1943 :
Une cinquantaine de résistantes et résistants FTPF membres et sympathisants du Parti Communiste Français sont arrêtés par la SRMAN (Service de Répression des Menées Anti Nationale) dans l'ouest du département :
- trois seront fusillés,
- vingt seront déportés dont huit femmes,
- six seront exterminés dans les camps de concentration dont trois femmes.

7 août 1943 : deux prisonniers FTPF Yves EVEN et Jean COSSON s'évadent de la prison de Saint-Brieuc.

6 octobre 1943 : Jean QUEFFEULOU, résistant originaire de Saint-Brieuc est fusillé au Mont-Valérien en Suresnes dans la Seine.
en savoir plus

15 octobre 1943 : premier grand déraillement sur la voie ferrée Paris - Brest à Plouvara par le groupe de FTPF Cadras de Plouagat - Châtelaudren, quelques jours plus tard les principaux membres du groupe sont arrêtés, cinq seront fusillés.

23 octobre 1943 : cinq cents marins britanniques de la Royal Navy périssent en mer au large de Perros-Guirec.
en savoir plus

10 décembre 1943 : rafle ou opération de police au Lycée Anatole Le Braz de Saint-Brieuc, parmi les jeunes gens arrêtés trois seront fusillés, sept disparaîtront dans les camps de concentration en Allemagne
en savoir plus


1944

 

21 février 1944 : trois élèves du Lycée Anatole Le Braz de Saint-Brieuc Georges GEFFROY, Pierre LE CORNEC et Yves SALAUN sont exécutés au Mont-Valérien à Suresnes dans la Seine.
en savoir plus

3 mars 1944 : premier parachutage d'armes et de munitions dans une lande à Kerouzac'h au nord de Maël-Pestivien, armes réparties sur les secteurs du nord et ouest du département.

9 avril 1944 : rafle ou opération de police à Callac-de-Bretagne, une centaine de personnes arrêtées, quatre seront fusillés et plusieurs disparaîtront dans les camps de concentration en Allemagne
en savoir plus

11 avril 1944 : deux prisonniers FTPF sont libérés de la prison de Dinan par leurs camarades
en savoir plus

23 avril 1944 : rafle ou opération de police à Plouaret, sept FTPF seront fusillés.
en savoir plus

6 mai 1944 : dix neuf FTPF sont fusillés après "jugement" au camp de manoeuvre Les Croix en Ploufragan.
en savoir plus

8 mai 1944 : huit prisonniers sont libérés de la prison de Lannion (dont trois femmes) par des FTPF de la compagnie "Tito" de Maël-Pestivien.

16 mai 1944 : rafle ou opération de police de Maël-Pestivien, une salle de classe de l'école publique servira de salle de torture.
en savoir plus

18 mai 1944 : deux FTPF Charles QUEILLE de Guingamp et Paul BERNARD de Squiffiec sont fusillés au camp d'aviation de Servel près de Lannion, les exécutions et massacres se succèderont jusqu'au début du mois d'août 1944.
en savoir plus

21 mai 1944 : rafle ou opération de police au Dresnay en Loguivy-Plougras, onze civils et résistants sont arrêtés, tous disparaîtront dans les camps de concentration en Allemagne.
en savoir plus

31 mai 1944 : neuf FTPF de Dinan sont fusillés au camp militaire de La Maltière en Saint-Jacques-de-la-Lande près de Rennes en Ille-et-Vilaine.
en savoir plus

4 juin 1944 : rafle ou opération de police à Perros-Guirec, trois résistants seront assassinés et onze disparaîtront dans les camps de concentration en Allemagne.
en savoir plus

6 juin 1944 : débarquement des Armées Alliées et des premiers SAS en Normandie, les bruits de la canonnade seront entendus des côtes de notre département comme d'ailleurs plusieurs combats navals qui se déroulèrent au large en mer.

6 juin 1944 : six FTPF de Plougrescant sont arrêtés à Penvénan, on ne retrouvera jamais leurs corps.
en savoir plus

6 juin 1944 : deux FTPF trégorois sont fusillés à Angers dans le Maine-et-Loire.
en savoir plus

8 et 9 juin 1944 : huit jeunes résistants sont pendus en bordure de route entre Carhaix et Saint-Caradec.

8 juin 1944 : dix résistants originaires des Côtes-du-Nord sont fusillés à la caserne du Colombier à Rennes.
en savoir plus

9 juin 1944 : trois FTPF sont tués ou assassinés lors d'un combat au Guillors en Louannec.
en savoir plus

12 juin 1944 : sept jeunes résistants FTPF sont massacrés à Senven-Léhart, douze autres sont arrêtés.
en savoir plus

12 juin 1944 : treize civils, résistants et parachutistes SAS sont massacrés ou tués au combat à Kerhamon à Duault, dix autres civils sont arrêtés et seront massacrés le lendemain au bois de Boudan en Plestan.
en savoir plus

13 juin 1944 : trente et un civils et résistants sont massacrés dans le bois de Boudan en Plestan.
en savoir plus

14 juin 1944 : cinq résistants FTPF du maquis "Valmy" de Plouguenast sont massacrés au cours d'une opération d'évacuation d'armes à Saint-Nicodème.
en savoir plus

15 juin 1944 : deux jeunes gens sont pendus et assassinés par les Allemands au bourg de Gomené.

15 juin 1944 : Célestin BRIEND de Créhen est fusillé au Mont-Valérien en Suresnes dans la Seine, il sera le dernier fusillé identifié sur ce site.
en savoir plus

15 juin 1944 : cinq FTPF du groupe "Cadras" de Plouagat - Châtelaudren et un civil de Evran sont fusillés à proximité de la Place Balard à Paris 15ème.
en savoir plus

16 juin 1944 : douze jeunes FTPF arrêtés le 12 juin 1944 à Senven-Léhart sont fusillés au camp d'aviation de Servel près de Lannion.
en savoir plus

26 juin 1944 : trois résistants FTPF du "Tito" sont massacrés au cours d'une opération d'évacuation d'armes à Peumerit-Quintin.
en savoir plus

29 juin 1944 : rafle au bourg Trébrivan, un FTPF est assassiné sur place, onze disparaîtront dans les camps de concentration en Allemagne.
en savoir plus

au cours de juillet 1944 : trente quatre civils et résistants dont quatre femmes sont assassinés dans la forêt de L'Hermitage-Lorge.
en savoir plus

3 juillet 1944 : cinq FTPF du département sont fusillés au Stade des Trois Chênes en Angoulême dans la Charente.
en savoir plus

4 juillet 1944 : sept résistants sont assassinés au lieu dit La Porcherie à l'Orée de la Forêt en Loudéac.
en savoir plus

9 juillet 1944 : neuf FTPF sont tués ou massacrés au cours d'un combat à Coat-Névénez en Pommerit-Jaudy.
en savoir plus

10 juillet 1944 : dix huit résistants sont assassinés à La Malaunay en Ploumagoar.
en savoir plus

16 juillet 1944 : sept FTPF sont assassinés à Garzonval en Plougonver.
en savoir plus

17 juillet 1944 : un père de famille et ses trois fils sont assassinés à Park-Meur en Pleumeur-Bodou.
en savoir plus

18 juillet 1944 : sept FTPF sont tués ou massacrés à Le Penhoat en Trévérec.
en savoir plus

22 juillet 1944 : deux FTPF trégorois sont pendus par les pieds à Pleumeur-Bodou.
en savoir plus

26 juillet 1944 : six civils et FTPF sont massacrés à La Saudraie en Plélo.
en savoir plus

27 juillet 1944 : plusieurs dizaines d'Allemands sont blessés ou tués, plusieurs résistants et civils sont tués ou massacrés lors d'un combat à Saint-Connan.
en savoir plus

28 juillet 1944 : six résistants et deux parachutistes SAS sont assassinés au Seilla en Saint-Gilles-du-Méné.
en savoir plus

29 juillet 1944 : plusieurs centaines d'Allemands sont tués ou blessés, plusieurs civils et résistants sont tués ou massacrés lors du combat de La Pie en Paule.
en savoir plus

29 juillet 1944 : deux FTPF trégorois en partance pour l'Allemagne sont assassinés en gare de Soissons dans l'Aisne.
en savoir plus

29 juillet 1944 : deux FTPF de Callac, évadés d'un train les emmenant en Allemagne, repris, ils sont fusillés à Pluméliau dans le Morbihan.
en savoir plus

29 juillet 1944 : trois civils dont un enfant de 8 ans sont froidement assassinés par les Allemands à Maroué près de Lamballe.
en savoir plus

2 août 1944 : quatre résistants sont tués lors d'un combat au Bois-Rolland route de Corseul en Plancoët.
en savoir plus

3 août 1944 : les Américains entrent dans Rennes et libèrent la ville, provoquant la fuite des Allemands vers l'Allemagne accompagnés de la formation PERROT avec Célestin LESNE, Ange PERESSE, Ropars HEMON... ainsi que d'autres autonomistes collaborateurs bretons.

3 août 1944 : plusieurs civils et FFI sont tués ou massacrés lors d'un combat de La Couture en Erquy.
en savoir plus

3 août 1944 : de nombreux civils et FFI sont tués ou massacrés lors de la Libération de Merdrignac.
en savoir plus

4 août 1944 : Libération de Saint-Brieuc.

5 août 1944 : cinq FFI sont tués à Pont-Quémer en Mûr-de-Bretagne.
en savoir plus

5 août 1944 : un adolescent de 15 ans est froidement assassiné par un officier allemand à Bégard.
en savoir plus

5 août 1944 : trois civils secouristes sont assassinés place du Leff en Châtelaudren.
en savoir plus

5 août 1944 : cinq FFI sont tués ou assassinés lors d'un combat à Plouec-du-Trieux.
en savoir plus

5 août 1944 : six civils et FFI sont assassinés à Kergoua en Saint-Laurent près de Bégard.
en savoir plus

5 août 1944 : douze résistants et civils assassinés par les Allemands à La Vallée en Moncontour.
En savoir plus

5, 6 et 7 août : trente trois civils et des FFI sont massacrés à Creac'h-Maout en Pleubian.
en savoir plus

7 août 1944 : Libération de Guingamp et capitulation des Allemands du secteur.

10 août 1944 : Libération de tout le secteur de Lannion et capitulation des Allemands du secteur.

14 août 1944 : Libération de Tréguier et capitulation des Allemands du secteur.

15 août 1944 : Libération de Lézardrieux et Paimpol et capitulation des Allemands du secteur.

16 août 1944 : la Libération du département des Côtes-du-Nord est terminée, le dernier bastion allemand tombe au Cap-Fréhel.

20 août 1944 : découverte des fosses de Ploeuc-sur-Lié renfermant dix-neuf victimes.
en savoir plus

au cours du mois d'août 1944 : découverte des fosses à Servel près de Lannion.

à partir du 15 septembre 1944 : des unités de FFI constituées pour la plupart à partir des FTPF partent sur les fronts de Lorient et de Saint-Nazaire où sont retranchées d'importantes forces allemandes super entraînées et équipées. Près d'une centaine de FFI du département perdront la vie durant ce siège.

30 octobre 1944 : découverte des fosses de L'Hermitage-Lorge renfermant trente-cinq victimes (quatre femmes dont trois jeunes filles).
en savoir plus


1945

 

à partir du mois d'avril 1945 : retour des déportés survivants des camps de concentration.
Les Français découvrent avec horreur la vérité sur les camps, certains ne croiront pas les récits des rescapés, ces derniers mettront de nombreuses années à en parler de nouveau.

8 et 10 mai 1945 : capitulation sans condition des Nazis retranchés dans les poches de Lorient et Saint-Nazaire, la guerre est terminée.
Une centaine de Costarmoricains furent tués sur le Front de l'Atlantique.