> Les Lieux de Mémoire dans les Cotes-du-Nord
Monument aux morts de la guerre 1939 - 1945 en Trébeurden


Dédié aux victimes civiles, militaires et aux résistants morts pour la France :

rechercher un nom :


Les militaires et résistants :

Jean Hervé BOIZE, né le 8 août 1920, tué en Alsace le 16 novembre 1944.

René BALCON, né le 11 novembre 1911, tué par un obus dans le Finistère le 6 mai 1944.

Marcel BRIANT, né le 15 mars 1917, décédé le 18 décembre 1943.

Edmond CHARDON, 24 ans, Caporal-Chef FFI au 16ème Bataillon deuxième compagnie, mort au champ d'honneur à Nostang le 31 octobre 1944 sur le Front de Lorient.
Monument de Mané-Er-Hoët en Merlevenez dans le Morbihan

Guy DESBOIS, né le 21 novembre 1924, tué sur le Front de Lorient le 21 avril 1945.
Monument de Mané-Er-Hoët en Merlevenez dans le Morbihan

Louis Marie HENAFF, né le 15 août 1915, décédé le 15 octobre 1944 en Allemagne.

Raymond JAOUEN, né le 10 août 1908, déporté politique, mort en déportation le 2 juillet 1944 en Allemagne.

Denis KERREVEUR, né le 12 juillet 1917, tué le 8 juin 1941 en Syrie.

Ernest LAGEAT, né le 20 mai 1908, décédé le 23 mai 1940 à Calais.

Yves Guillaume LE BARS, né le 18 décembre 1914, tué le 1er octobre 1941 à Trébeurden.

Lucien LE BIVIC, né le 18 décembre 1918, tué le 15 juin 1943 à Trébeurden.

Louis LE COZIC, né le 6 août 1924, au 16ème Bataillon deuxième compagnie, tué à Plunevet sur le Front de Lorient le 17 décembre 1944.
Monument de Mané-Er-Hoët en Merlevenez dans le Morbihan

Ferdinand LE FESSANT, né le 10 septembre 1918, tué à bord du Bretagne à Mers El-Kebir près d'Oran en Algérie le 10 juillet 1940.

Jean LE GUEN, né le 28 octobre 1911, tué en Cochinchine le 10 mars 1945.

Yves LE GOFF, né le 6 juillet 1927, tué lors d'un combat à Rieux dans le Morbihan sur le Front de Lorient le 20 avril 1945.
Monument de Mané-Er-Hoët en Merlevenez dans le Morbihan

Pierre LE MARTRET, né le 4 mars 1905, disparu en mer le 31 mai 1940.

Alexandre LE PERCHEC, né le 26 novembre 1908, tué le 29 août 1945 à Toulon.

Louis LE PROVOST, né le 22 mai 1921, tué dans le Bas-Rhin le 26 novembre 1944.

Michel LE TALLEC, né le 28 octobre 1924, au 16ème Bataillon deuxième compagnie, tué à Nostang sur le Front de Lorient le 29 octobre 1944.
Monument de Mané-Er-Hoët en Merlevenez dans le Morbihan

Louis Marie LE TINEVEZ, né le 11 janvier 1914, décédé dans le camp de concentration de Dachau en Allemagne le 5 mars 1945.

André QUINIOU, né le 10 avril 1921, tué le 24 septembre 1944 sur le front de Lorient.
Monument de Mané-Er-Hoët en Merlevenez dans le Morbihan

Etienne Marius WEILLANT, né le 31 juillet 1891 à Paris 18ème, marié quatre enfants, entrepreneur en peinture, demeurant route de la Corniche en Trébeurden, résistant, retrouvé assassiné à son domicile le 7 juillet 1944 avec son épouse Marie Céline WEILLANT née GUILBAUD, ce crime est attribué aux Allemands.
Ancienne Cantine Etienne WEILLANT, bibliothèque pour tous en Trébeurden


Les victimes civiles :

Félix AUDREN
, 15 ans, le 16 juin 1944, tué accidentelement par l'explosion d'une mine dans un champ de betteraves près du bourg.

Jean GUENNEC, père, né en 1900, arrêté sur dénonciation le 20 juillet 1944 par les waffens SS , interrogé et torturé, pendu par les Allemands à un poteau électrique près de la poste de Trébeurden.

Jean GUENNEC, fils, né en 1923, arrêté sur dénonciation le 20 juillet 1944 par les waffens SS , interrogé et torturé, tué par les Allemands de plusieurs balles dans la nuque, son corps est retrouvé dans un jardin.

François LE FAUCHEUR
, né le 1er mars 1922 à Buhulien, marié un enfant, demeurant Trébeurden, exécuté par les Allemands le 10 juillet 1944 au camp d'aviation de Servel, son corps fut retrouvé dans une fosse.
Monument du terrain d'aviation, Servel en Lannion

Théophile LE PAPE, né le 10 juillet 1910 à Trébeurden, célibataire, demeurant Trébeurden, tué le 3 février 1941, en sortant à la fermeture du débit de boissons COZIC, suivi par un Allemand, retrouvé le lendemain matin mort à quelques mètres de sa maison.

Pierre NICOL,

Léon PIGANIOL, né le 1er mars 1920 à Trébeurden, célibataire, demeurant Trébeurden, arrêté le 20 juillet 1944 vers 23 heures à son domicile par les Allemands, retrouvé le lendemain matin 21 juillet 1944 pendu à un poteau téléphonique après avoir avoir été interrogé et torturé par les waffens SS .

Marie Céline GUILBAUT épouse WEILLANT, née le 30 décembre 1895 à Tranzault dans l'Indre, mariée quatre enfants, demeurant route de la Corniche en Trébeurden, retrouvée assassinée à son domicile le 7 juillet 1944 avec son époux Etienne Marius WEILLANT, ce crime est attribué aux Allemands.
Ancienne Cantine Etienne WEILLANT, bibliothèque pour tous en Trébeurden

Roger ZIC, né le 3 janvier 1928 à Trébeurden, le 16 juin 1944, tué accidentelement par l'explosion d'une mine dans un champ de betteraves près du bourg.


Les quatre noms qui suivent tous de la même famille ont été classés par erreur dans les victimes civiles, alors que la mention "morts pour la France" figure sur leurs actes de décès.
Résistants et recherchés par l'occupant, demeurant au lieu dit Larmor en Trébeurden.
Le 17 juillet 1944 vers 18 heures, une cinquantaine d'Allemands parmi lesquels un homme en uniforme parlant parfaitement le français arrivent à bord de camions, ils appèlent les frères PHILIPPE à partir d'une liste en leur possession, il s'agissait sans aucun doute d'une dénonciation.
Les trois frères PHILIPPE sont arrêtés ainsi que le père. Madame PHILIPPE et son fils Eugène âgé de 6 ans et demi seront épargnés.
En partant ils se dirigent vers le bourg de Pleumeur-Bodou, puis prennent la direction de Lannion avant de retourner à leur point de départ la villa La Marjolaine qui est le lieu de cantonnement des waffens SS à Lan Kerellec en Trébeurden. Ils subiront dans ces lieux un interrogatoire, ils seront torturés affreusement.

Léon Marie PHILIPPE, né le 25 mars 1890 à Pleumeur-Bodou, marié, père de quatre enfants.

Léon Alexandre PHILIPPE, né le 15 juillet 1911 à Pleumeur-Bodou, fils de Léon PHILIPPE, célibataire.

Tous les deux sont emmenés par les waffens SS en voiture à 21 heures 15, à 21 heures 35 la véhicule revient vide, les corps criblés de balles sont retrouvés le 23 juillet dans un champ au lieu dit Park-Meur.

Pierre Louis PHILIPPE, né le 19 août 1923 à Paris 10ème, fils de Léon PHILIPPE.

René Yves PHILIPPE, né le 18 octobre 1925 à Saint-Denis, fils de Léon PHILIPPE.

Tous les deux célibataires, ils sont emmenés par les waffens SS en voiture à 21 heures 20, à 21 heures 35 le véhicule revient vide, le lendemain vers 10 heures on découvre leurs corps criblés de balles dans un champ au lieu dit Le Champ-Blanc en Trébeurden.

Stèle de la famille PHILIPPE à Park Meur en Pleumeur-Bodou
Ecole publique PHILIPPE Père et Fils, l'Ile-Grande en Pleumeur-Bodou